Retour au portefeuille

ANTIGONE

Incubation

Développement d’anticorps monoclonaux anti-infectieux

Photo de profil de   Luc Oba
Contact Linksium Luc Oba +33 (0)7 88 29 64 29 luc.oba@linksium.fr
170002 ANTIGONE

Bénéfices

  • Répondre à un besoin urgent en santé humaine pour lutter contre les pathogènes multi-résistants
  • Nouvelle approche thérapeutique innovante permettant une élimination rapide du pathogène

Mots clefs

  • Antigènes membranaires
  • Anticorps monoclonaux anti-infectieux
  • Pathogènes
  • EsKape maladies nosocomiales

Propriété Intellectuelle

  • 1 brevet

Partenariats & Récompenses

  • Région Auvergne-Rhône-Alpes (docTT'auRA)

Laboratoire

  • TIMC-IMAG

Établissements

  • CNRS
  • GRENOBLE INP
  • UGA

Continuum Linksium

  • Maturation
  • Incubation

Contexte

La résistance aux antimicrobiens des pathogènes ESKAPE représente un problème de santé publique majeur dans le monde. De nouvelles stratégies thérapeutiques autres que des antibiotiques, doivent être mises en place pour lutter contre ces pathogènes. Les médicaments biologiques (e.g les anticorps monoclonaux) répondent à cette problématique.

Technologie

Le caractère innovant de ce projet repose sur une approche unique d’obtention d’anticorps thérapeutiques neutralisants anti-pathogènes combinant trois méthodes : choix de l’antigène membranaire, synthèse in vitro des protéoliposomes recombinants, production d’anticorps neutralisants « human-like».

Avantages

Notre technologie permet de résoudre la problématique d’une meilleure affinité/spécificité des candidats en proposant des anticorps très spécifiques dirigés contre la totalité des parties extracellulaires des protéines membranaires sous forme native comme retrouvées dans le pathogène. Ils possèdent une efficacité thérapeutique supérieure à ceux commercialisés.

Maturité

Basé sur un grand nombre de résultats déjà obtenus, ce projet vise à compléter la POC d’obtention de monoclonaux neutralisants sur des cibles antigéniques membranaires de Pseudomonas aeruginosa.

Applications

  • Obtention d’une nouvelle classe de médicaments biologiques pour lutter contre les pathogènes multi-résistants.
  • Création d’une société de biotechnologies spécialisée dans le développement d’anticorps anti-infectieux.