Retour au portefeuille

HYSTEP

Maturation

Transformer les eaux résiduaires en moteur de la transition énergétique

Photo de profil de   Gisela Schach
Contact Linksium Gisela Schach +33 (0)6 33 63 44 99 gisela.schach@linksium.fr
180022 HYSTEP

Bénéfices

  • Valorisation de la biomasse
  • Production de H2 décarboné à bas coût

Mots clefs

  • Power-to-gas
  • Transition énergétique
  • Bioprocédés
  • Electrolyse découplée

Partenariats & Récompenses

  • Lauréat i-Phd 2019
  • Région Auvergne-Rhône-Alpes

Laboratoire

  • LEPMI

Établissements

  • CNRS
  • GRENOBLE INP
  • UGA
  • USMB

Continuum Linksium

  • Maturation

Contexte

L’hydrogène est une solution séduisante pour répondre aux enjeux de la transition énergétique. Sa production décarbonée est un enjeu majeur pour le développement de la filière. En parallèle, le coût de traitement des eaux résiduaires incite les exploitants à trouver des voies de valorisation.

Technologie

La technologie HYSTEP propose le couplage de deux procédés désynchronisés : Une pile microbienne pour la dégradation de la matières organiques et sa valorisation sous forme chimique. Un électrolyseur découplé pour la production d’hydrogène à 1V.

Avantages

La technologie permet un rendement de 90% dans le stockage et la réinjection de l’électricité par la voie hydrogène (« power to gas to power »). En parallèle, la valorisation de la biomasse contenue dans les eaux résiduaires permet d’améliorer la rentabilité et l’efficacité des unités de traitement.

Maturité

Validé à l’échelle du laboratoire, le développement d’une installation prototype à une échelle significative est actuellement à l’étude ainsi que le cycle du médiateur.

Applications

La technologie HYSTEP offre un débouché pour la valorisation d’eaux résiduaires dans les STEP de taille réduite (<10000EH) ou dans l’industrie agroalimentaire. Elle permet le développement d’une filière de production d’hydrogène décentralisée pour répondre aux besoins diffus des industries. Ainsi elle offre une rentabilité pour le stockage/réinjection de l’électricité produite par les énergies renouvelables intermittentes.