Linksium au concours I-Lab 2018 : 5 lauréats dont 2 grands… | Linksium
i-LAB
6 juillet 2018

Linksium au concours I-Lab 2018 : 5 lauréats dont 2 grands prix

Témoignages des 5 lauréats du Concours i-Lab 2018

Tous les laureats Linksium Linksium

Le palmarès de la 20ième édition du Concours i-Lab a été dévoilé le 5 juillet par Madame La Ministre Frédérique Vidal : 64 lauréats dont 14 Grands Prix. 30% des projets sont issus du Réseau SATT. DECOUVREZ LES 5 LAUREATS LINKSIUM VIA LES VERBATIM DES PORTEURS ET CEO

MICROLIGHT3D – High resolution 3D micro printing machine - GRAND PRIX i-Lab

"Notre technologie d’impression par polymérisation à deux photons étant intrinsèquement compatible avec le design génératif, et offrant la meilleure résolution d'impression existante, nous proposons de développer une gamme d’imprimantes 3D, et les outils logiciels associés, permettant aux industriels de produire des micro-pièces de très hautes performances, en tirant profit de l’apport du design génératif.» Denis Barbier, CEO Microlight3D

A QUOI VA VOUS SERVIR LE FINANCEMENT i-Lab ?

« La subvention i-Lab va nous permettre d'accélérer le développement de nos produits. En particulier nous allons mettre au point une gamme d'imprimantes 3D à très haute résolution dédiée aux utilisateurs industriels qui attendent de ces outils une cadence et une reproductibilité élevée. Nous allons embaucher des ingénieurs de développement pour la partie logicielle ainsi que pour la partie optoélectronique de nos machines. » Denis Barbier, CEO Microlight3D

QUELLE EST LA PLUS-VALUE DE l’ACCOMPAGEMENT LINKSIUM ?

« Linksium nous a été d'une aide précieuse dans la préparation de notre dossier i-Lab, en nous aidant à clarifier notre positionnement marché et les actions de développement qui en découlaient, ainsi que dans la phase de relecture sans complaisance, qui nous a permis d'être plus synthétique et plus percutant dans nos propos.» Denis Barbier, CEO Microlight3D
www.microlight.fr

Microlight3D est une start-up créé en Décembre 2016 suite à un accompagnement Linksium qui comprend une phase de maturation, puis une autre d’incubation, et une prise de participation au capital. Une technologie issue du laboratoire Liphy (CNRS/UGA) et et valorisée par l’UGA.

MOÏZ – Powering industrial autonomy -- GRAND PRIX i-Lab

MOÏZ répond au défi de l’autonomie énergétique des capteurs industriels, disséminés, isolés, nomades. La récupération d’énergie thermoélectrique élimine piles et installations électriques liées aux réseaux de capteurs connectés pour la sécurité, le monitoring, la maintenance prédictive et préventive.

A QUOI VA VOUS SERVIR LE FINANCEMENT i-Lab ?

« Le financement I-Lab va permettre de mettre en œuvre notre programmation d’innovation et de R&D en collaboration avec l’Institut Néel. Ces travaux serviront à concrétiser et finaliser le développement industriel des premiers produits mené en collaboration avec nos clients et partenaires.» Thierry Garret, Président de Moïz

QUELLE EST LA PLUS-VALUE DE l’ACCOMPAGEMENT LINKSIUM ?

« Linksium apporte une plus-value, un gain de temps grâce aux formations collectives, à l’assistance du chargé d’affaire, de l’équipe, dans un contexte bienveillant. Etre entrepreneur, c’est être capable de parler non seulement de technique mais aussi d’ingénierie financière, marketing, industrielle. »Thierry Garret, Président de Moïz
http://moiz-eh.com/

Moïz est un projet DeepTech accompagné par l’équipe Linksium via une phase initiale en maturation, puis, actuellement via une phase d’incubation. Une technologie issue de l’Institut Néel (CNRS) et valorisée par le CNRS.

MOTHRYS – Surveillance des conduites d’eau sous pression des sites de production d’énergie hydro-électrique

Les solutions logicielles de Motrhys permettent d’améliorer la sécurité des conduites d’eau sous pression en analysant les transitoires de pression (coup de bélier) liés aux ouvertures et fermetures de vannes. Avec l’émergence des énergies renouvelables, l’énergie hydro-électrique est de plus en plus utilisée comme énergie d’appoint et comme moyen de stockage de l’énergie. Les centrales de pompage turbinage fournissent 95% des besoins en stockage d’énergie, alors que les barrages réservoirs avec leur temps de démarrage/arrêt très rapide permettent d’ajuster les besoins en électricité en temps réel (réseaux Smart Grid). Ces arrêts/démarrages soumettent les conduites forcées des centrales de pompage/turbinage et des barrages réservoirs à des sollicitations qu’il est nécessaire de surveiller en continu afin de prévenir tout risque d’accident. Le produit logiciel HydroSurge de Motrhys est la réponse au besoin des exploitants d’hydro-électricité de surveiller en continu les changements transitoires de pression supportés par les conduites forcées.

A QUOI VA VOUS SERVIR LE FINANCEMENT i-Lab ?

« Le financement I-Lab va permettre d’accélérer le développement et la mise sur le marché de notre logiciel HydroSurge, la 1ere solution de surveillance en continu de conduites forcées et ainsi contribuer à l’amélioration de la sécurité des installations hydro-électriques. » Alain Lefebvre, CEO de Mothrys

QUELLE EST LA PLUS-VALUE DE L’ACCOMPAGEMENT LINKSIUM ?

« Au travers de la maturation et de l’incubation Linksium, au travers de son coaching, a permis à l’équipe de passer de la partie innovation (utilisation de l’analyse en diagramme de phase pour du traitement de signal) à un produit (dont la 1ere version est disponible en Juillet 2018) qui a déjà commencé à rencontrer son marché avec des discussions clients et partenaires industriels avancées.

Linksium a aussi permis la mise en relation de l’équipe technique issue de l’université avec l’équipe commerciale ayant une expérience réussie dans le démarrage de startup. » Alain Lefebvre, CEO de Motrhys
ww.motrhys.com/

Motrhys est une start-up créée en Mai 2018 avec une prise de participation au capital de Linksium, suite à une maturation et une incubation par l’équipe Linksium. Une technologie issue du laboratoire Gipsa Lab (CNRS / Grenoble INP / UGA) et valorisée par Grenoble INP.

KAPFLEX – capacitive sensors for continuous interface level monitoring

Les capteurs plats et flexibles Kapflex permettent de mesurer le niveau d'un liquide sur toute la hauteur d'un réservoir, depuis l’intérieur ou depuis l’extérieur pour les réservoirs non métalliques. Dans la version multiphasique, un seul capteur indique à l’utilisateur à la fois le niveau d’eau et de carburant. Cela permet par exemple de quantifier une pollution d'eau dans un réservoir de carburant mais aussi de mesurer l’accumulation d’hydrocarbures dans un système d’épuration pour l'eau, facilitant les opérations de prévention et de maintenance.

A QUOI VA VOUS SERVIR LE FINANCEMENT i-Lab ?

« Grâce à la subvention i-Lab, Kapflex va accélérer la réalisation de réservoirs plastiques et composites intelligents, équipés en paroi d’un système de mesure de niveau et de gestion de contenu. Un ingénieur-électronicien spécialiste en informatique embarquée ainsi qu’un technicien pour les essais physiques vont être recrutés pour répondre aux demandes de nos partenaires et clients industriels. Ayant atteint les premiers objectifs de ses 12 premiers mois d’existence, la start-up Kapflex va pouvoir se consacrer à finaliser son offre sur 2 marchés cibles dans les 3 prochains mois avant de la déployer à grande échelle. » Pierre Thibault, CEO de Kapflex

QUELLE EST LA PLUS-VALUE DE l’ACCOMPAGEMENT LINKSIUM ?

« Le mentoring de Linksium nous a permis de mieux identifier les points forts du projet au regard des critères d’évaluation, grâce à une bonne connaissance de l’écosystème de l’innovation. Ainsi, la cohérence de l’équipe, l’ambition du projet avec un fort ancrage sur des données business concrètes ont permis de mieux le dimensionner. Par ailleurs, les diverses formations proposées nous ont outillés sur les compétences attendues de dirigeants d’entreprise. » Pierre Thibault, CEO de Kapflex
www.kapflex.com/

Kapflex est une start-up start-up créée en décembre 2017 suite à un accompagnement Linksium qui comprend une phase de maturation, puis une autre d’incubation, et avec une prise de participation au capital. Une technologie issue du laboratoire Liphy (CNRS / UGA) et valorisée par l’UGA.

VACCYVET – future of vaccines (devenue IOVA en 2019)

La future société Vaccyvet développe des vaccins innovants pour combattre des maladies non traitées ou traitées d’une manière non satisfaisante par les vaccins actuels (type SIDA, Herpes, Grippes, etc). Vaccyvet s’adresse au marché du vaccin vétérinaire et des déploiements vers le vaccin humain sont envisagés.

A QUOI VA VOUS SERVIR LE FINANCEMENT i-Lab ?

« Outre les possibilités d’avancer sur les aspects technologiques grâce à la subvention i-Lab, être lauréat 2018 nous apporte un label de reconnaissance de la qualité de notre projet sur les aspects techno, marché, équipe, produits, etc…et révèle sa forte ambition. Nous allons transformer nos premiers prototypes en produits accessibles au marché du vaccin vétérinaire et nous disposerons d’un levier puissant pour obtenir d’autres financements en particulier par une levée de fonds permettant de développer d’autres vaccins vétérinaires avec une volonté de développement de vaccins humains. » Corinne Ronfort, CEO de la future société Vaccyvet

QUELLE EST LA PLUS-VALUE DE l’ACCOMPAGEMENT LINKSIUM ?

« Avec le projet Vaccyvet et sa dimension entrepreneuriale, je me transpose dans un autre univers que celui du chercheur. L’accompagnement financier de la SATT Linksium a déjà permis de développer un 1er produit intéressant pour les premiers clients. L’accompagnement global répond à l’ensemble de nos besoins (PI, communication, etc…). L’accompagnement par Frédérique Souq lors de la maturation du projet, puis Luc Oba lors de l’incubation ont été et sont déterminants pour la transposition de notre technologie vaccinale en un produit-vaccin. Les formations spécifiques de très haute qualité m’ont également été d’une très grande utilité pour affiner la stratégie de notre projet et acquérir une posture me permettant de me positionner en future CEO de la startup. » Corinne Ronfort, CEO de la future société Vaccyvet

Vaccyvet est un projet DeepTech qui vient de passer de la phase de maturation à la phase d’incubation accompagné par l’équipe Linksium. Une technologie issue du laboratoire PAVAL (UGA, Unité sous Contrat INRA ) et valorisée par l’UGA.

Sur le même sujet

BRAVO AUX LAUREATS DU CHALLENGE OUT OF LABS 10 NOV2020 BIS
12 novembre 2020

12 nouveaux lauréats du Challenge Out Of Labs 10

Pour cette 10ème édition 100% digitalisée, une attention particulière a été portée aux projets « Intelligence Artificielle » en partenariat avec l’Institut MIAI (Multidisciplinary Institute in Arti...

Lire l'article
MIADAY
6 octobre 2020

Les startups en Intelligence Artificielle de Grenoble Alpes

Focus sur les startups d'intelligence artificielle le 9 octobre (au World Trade Center de Grenoble) une journée dédiée à l'IA, MIAI-Day.

Lire l'article