Retour au portefeuille

BIOACTIVECOATINGS

Maturation

Mini-tissus humains à haut débit

Photo de profil de   Elodie Lages
Contact Linksium Elodie Lages +33 (0)7 76 23 29 19 elodie.lages@linksium.fr
Image produit bioactivecoatings

Bénéfices

  • Films minces biomimétiques
  • Compatible avec les lecteurs de plaques et microscopes optiques.
  • Test in vitro de médicaments

Mots clefs

  • Biomimétisme
  • Diagnostic in vitro
  • Test haut débit médecine régénératrice

Propriété Intellectuelle

  • 2 brevets
  • 1 logiciel

Laboratoire

  • LMGP

Établissements

  • CNRS
  • GRENOBLE INP

Continuum Linksium

  • Maturation

Contexte

In vivo, les cellules sont entourées par leur matrice extracellulaire et sont soumises à des signaux biochimiques et biophysiques. Or, actuellement, les cultures cellulaires sont réalisées sur des supports durs de type verre ou plastique, dont les propriétés sont très éloignées de cette matrice physiologique.

Technologie

BioactiveCoatings consiste à déposer des films biomimétiques au fond des puits des plaques de culture cellulaire, quel que soit le format de plaques choisies. La production des plaques contenant le film biomimétique est déjà automatisée et actuellement fiable à plus de 93%. Ces films peuvent contenir des protéines ou peptides dérivés de la matrice extracellulaire, ce qui les rend bioactifs.

Avantages

Les films biomimétiques miment les conditions physiologiques car ils apportent aux cellules des molécules bioactives et leur rigidité est modulable. Ils permettent de révéler de nouveaux phénomènes biologiques, jusque-là masqués dans les conditions traditionnelles de culture. Grâce à la transparence des films, les cellules cultivées peuvent être analysées directement par tout type de lecteurs de plaque et microscopes optiques. Les plaques peuvent être séchées, stérilisées et stockées à sec durant au moins 2 ans.

Maturité

La technique de dépôt automatisée a été validée et optimisée dans le cadre d’un ERC POC. L’amplification des signaux biochimiques et biophysiques grâce aux films biomimétiques a été démontrée sur des cultures de cellules musculaires, cancéreuses et cellules souches osseuses. Des résultats ont été obtenus sur huit protéines différentes ainsi que des peptides. La première POC portera sur la régénération de mini-tissus osseux pour étudier les pathologies osseuses et cancéreuses.

Applications

  • Diagnostic in vitro
  • Biologie cellulaire
  • Thérapies cellulaires
  • Médecine régénératrice